RGO (reflux gastro œsophagien), le diagnostic et les solutions qui sauvent la vie... - Maman Pavlova
Maternité

RGO (reflux gastro œsophagien), le diagnostic et les solutions qui sauvent la vie…

Quand j’étais enceinte, je n’arrêtais pas de lire des articles sur le RGO, et j’avoue que j’en avais froid dans le dos. Mon dieu, quel enfer pour ces familles… J’étais bien loin de m’imaginer, à quel point, j’allais comprendre tout cela…

Le diagnostic du RGO

Le Reflux Gastro-œsophagien : ce sont les pédiatres qui le diagnostiquent toujours beaucoup trop tard… Sous prétexte que les bébés doivent régurgiter,  et que le RGO est un reflux pathologique… Le 1er diagnostique est souvent que TOUT va bien, que c’est normal si votre bébé pleure beaucoup c’est un bébé…

J’en parlais deja ici, après avoir longuement et fermement insisté, à la 6ème semaine de notre fille, nous avons enfin eu un traitement pour la soulager.

Rien de bien folichon, mais un traitement qui a considérablement changé sa vie et la nôtre.

1 dose de Gaviscon pédiatrique avant chaque tétée max 5 fois par jour.

1 noisette de gel de Polysilane quand elle avait la voie roque 3 fois par jour.

Rien de plus, rien de moins. Mais un bébé qui avait déjà beaucoup moins mal.

Nous avions aussi fait appel a une oesteo tres douce, qui avait (un peu) amélioré le bidule…

RGO (reflux gastro œsophagien) et allaitement

Quand on allaite un bébé qui a un reflux, la première chose à vérifier c’est qu’il n’est pas intolérant au PLV, ou même simplement sensible.

Il faut faire une éviction complète sur 3 semaines, pour supprimer de votre corps toute trace de PLV, ici dès la 1ère semaine j’ai eu des effets spectaculaire. Aux 6 premiers mois de vie de ma fille, j’ai donc supprimé les PLV de MON alimentation, pour les réintroduire ensuite petit à petit.

C’est très contraignant, car les PLV sont absolument partout, et si votre enfant est allergique (ce qui n’est pas notre cas), il peut faire des allergies croisées avec tout un tas de truc, et là, cela devient vraiment light…

Comment faire dormir un bébé RGO

En journée SOUS ma surveillance, ma fille dormait sur le ventre. Elle était toujours à côté de moi, dans une pièce avec du bruit. Jamais seule sur le ventre dans une pièce sombre et calme.

La nuit, notre fille dormait sur son matelas BIDEB, jusqu’à ses 3 mois dans un berceau collé à notre lit et sur le dos. Mais très vite, elle a appris à se retourner et à dormir sur le ventre (sans le matelas BIBED). Mais elle était toujours dans notre chambre et avec le matelas détecteur de mouvement de respiration.

Aujourd’hui à 23 mois, elle dort toujours sur le ventre en grande majorité …

Je ne conseille rien à personne, mais c’était la seule solution qui a permis à notre fille de dormir sereinement et sans souffrir. Si vous n’êtes pas d’accord avec cela, rappelez-vous je n’élève pas votre enfant mais le mien 😉 .

La fin du RGO

A partir du moment où elle s’est tenue assise, et avec la diversification alimentaire à 6 mois, ce foutu RGO nous a foutu la paix, plus besoin d’aucun traitement. Avant l’arrivée de chaque dent, et en cas de grosse fatigue encore maintenant, il revient.

Si vous voulez en savoir plus sur le RGO.

Et vous, avez-vous eu un bébé RGO ? A t-il gardé des « séquelles » ? Ici aucune, c’est maintenant une très lointaine histoire. Notre petite fille adore manger, et j’espère qu’elle ne se souvient pas de ses épisodes de douleurs …

23 Comment

  1. Bonjour, pour moi 3 bébés RGO a différent stade. Bébé 1 RGO interne diagnostiqué tard, bébé koala durant 1 an. Aujourd’hui elle a 8 ans n’a plus eu de reflux mais a gardé un petit appétit. Pour elle manger n ai pas un plaisir avec un moment de grande tension vers 3 ans où elle ne mangeais plus rien (a ce dire qu’un morceau de kinder c’est quand même de la nourriture ! Oui oui ! ) . Bébé 2 RGO maxi costaud, diagnostiqué avec forte pression de ma part(vieille rancune avec les pédiatres depyis! Qui préfère dire a une maman quelle a besoin danxiolotique plutôt que de soigner un bébé souffrant ! Bref! ) gros traitement. Pour lui c’est plus compliqué il a bientôt 4 ans et ne se nourrit que de liquide ou de super mous, rechute du RGO et retraitement ! Pareil pour lui, il a gardé un petit appétit et n est pas épais ! Pour lui aussi manger n est pas un plaisir et ressemble plus à un calvaire. Bébé 3 à 8 mois a un léger RGO qui ne pose pas de soucis avec du lait épaissit et un peu de polysilane ! Un bonheur de bébé que l’on peux poser et allonger ! Voilà pour mon expérience. ..

  2. Pas de RGO chez nous mais une intolérance aux PLV découverte à presque 2 ans et demi !! Mieux vaut tard que jamais ! Nos nuits étaient vraiment difficile car cela lui faisait mal au ventre ainsi que des otites.
    Nous en sommes maintenant sortie mais je le souhaite à personne.

  3. Notre Miracle est aussi un bébé RGO, diagnostiquée très tôt (au rdv des un mois, c’était déjà officiel). On a vu l’ostéopathe, sans grande amélioration. Le pédiatre lui a prescrit du gel polysilane et on a tenté pas mal d’homéopathie, sans grand résultat non plus.
    Mais bon, à part qu’elle ne vit que dans nos bras, ça ne semblait pas la faire souffrir.
    A 7 mois et demi, toujours des régurgitations (moins souvent mais en plus grande quantité), malgré l’introduction de purées (le moins liquide possible) et une position assise maîtrisée à la perfection. Je ne désespère pas, un jour on arrivera à ne pas retrouver du lait (et de la purée) dans toute la maison !

  4. Bébé rgo diagnostique à 7j et mis sous traitement immédiatement! Hpmetrie a 15j et 2e traitement à 1,5 mois! Même si cela a forcément changé notre vie ça n a pas été non plus le jour et la nuit! A 8,5 mois on a réussit juste à arrêter le gaviscon et on diminue au fur et à mesure l inexium! Malgré tout c’est un très gros mangeur et n a pas l air perturbé aujourd’hui contrairement à moi qui a été traumatisée pas ses pleurs de douleurs incessants et pas tjs pris au sérieux pas le personnel médical!
    J ai hâte que tout cela soit derrière nous pour de bon! Moi qui n ai jamais connu le bonheur du moment de biberon sans la galère de donner le médoc à chaque fois après…..

  5. pas touchée par ce vilain rgo pour bébé nuage, mais toujours admirative des parents-courage qui doivent parfois se battre pour un diagnostic. c’est pourtant une préoccupation majeure les 1ers mois, on se sent parfois bien démunis face aux avis divergents de professionnels. si j’avais écouté la puéricultrice les premières semaines, mon bébé faisait du rgo et il fallait un traitement immédiat, j’ai écouté mon docteur qui nous a rassuré et encouragé à être patients, à verticaliser bébé et à chercher le rot… les biberons sont vite devenus sereins. chaque bout de chou doit dompter son système digestif parfois moins amical que les autres… et chaque parent devrait être accompagné comme il faut !

  6. Ton article est très complet. Je suis d’accord avec toi, bien souvent les médecins ne se préoccupent pas trop d’un quelconque traitement au début… « Un bébé régurgite. Un bébé pleure. C’est normal ». Je suis contente de voir que tu as réussi à trouver des solutions qui ont soulagé ton bébé ! Et puis… Vive les 6 mois, la diversification alimentaire & la position assise !!! 😉

  7. Ma fille aujourd’hui âgée de 4 ans et demi a souffert d’un RGO. Difficile à diagnostiquer au début car elle ne régurgitait pas mais pleurait beaucoup. Je devais l’avoir en écharpe quasi toute la journée, elle passait beaucoup de temps dans les bras et à peine posée dans son lit elle hurlait.
    Quand j’en parlait au pédiatre la seule réponse c’etait: « Madame un bébé ça pleure, c’est normal elle ressent votre stress ». Je n’étais stressée que par le fait de voir ma fille se tordre de douleur à chaque bib et ne pas dormir que ce soit en journée ou la nuit. J’étais épuisée aussi bien physiquement que moralement.
    Après l’avoir passé en lait AR et au gaviscon, il n’y a eu aucune amélioration, Avec mon mari nous avons fini par deux fois aux urgences pédiatriques où leur réponse était la même. Votre bébé a un système digestif immature, ça va passer. Lors d’une dernière crise après un bib, j’ai vu ma fille recracher un liquide clair, ce qu’elle n’avait jamais fait auparavant. Nous sommes retourné une nouvelle fois aux urgences, le pédiatre de garde m’a dit d’amener ma fille le lendemain matin en la gardant à jeun pour lui faire passer une fibroscopie.
    Elle avait deux mois et demi, là une oesophagite a été décelée après cet examen. Ma fille qui ne régurgitait pas ravalait le lait, les remontées acides lui ont brûlé l’oesophage. Ils ont également fait le test pour les PLV. (test sanguin et patchs dans le dos). A la suite de cela ma fille a été mise sous inexium et sous spasfon lyoc pour les douleurs dûes au RGO et au ventre.
    Le test au PLV s’est révélé négatif. Le traitement pour le RGO a mis quelques jours a faire effet mais ensuite nous avons vu la différence, elle dormait plusieurs heures d’affilées et les repas n’étaient plus une torture.
    A la diversification alimentaire l’amélioration a été nette même si certains aliments lui ont été déconseillés pour ne pas lui donner mal au ventre. Ce n’est pas une grande mangeuse mais elle n’a aucune séquelle de ce RGO.
    J’ai accouché il y a un mois d’un petit garçon qui lui aussi souffre d’un RGO il a été mis sous lait épaissi et gel de polysilane. Pour le moment cela semble le soulager, mais je n’attendrais pas comme pour ma fille de me faire renvoyer par les médecins si cela devait empirer car je pense que l’oesophagite de ma fille aurait pu être évité.
    Des solutions existent et il faut parfois pousser les médecins a donner les traitements adéquats dès le départ pour éviter des complications. Il ne faut pas hésiter non plus à en parler, il y a beaucoup de personnes dont les bébés ont souffert de RGO et l’écoute est tout aussi importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :