La guerre de l’allaitement contre le biberon et vice versa, et pourquoi ?

La guerre entre l’allaitement et le biberon

S’il y a bien un truc que je déteste dans la vie, ce sont les gens avec les idées arrêtées à la con.  Genre moi j’allaite donc les mères qui ne le font pas sont nulles, ou moi je donne le biberon les mères qui ne le font pas sont bobos à la con.

J’allaite encore ma fille de 21 mois, je ne m’en cache pas. C’est une magnifique aventure lactée! Notre aventure. Mais, je n’en parle pas comme d’une revanche sur la terre entière. Je ne m’en sers pas pour prouver à celles qui ne le font pas qu’elle sont de mauvaises mères.

Je le fais pour ma fille, parce que c’est magique de nourrir son bébé, de voir qu’à 21 mois elle n’a jamais été malade et que notre relation est fusionnelle. Je n’ai absolument pas envie d’être jugée et encore moins de juger.

Vous allaitez jusqu’à 6 ans, et alors ? C’est votre choix, non ? Qu’est-ce que mon avis vient faire là-dedans ? Perso je ne compte pas le faire, mais ce n’est pas pour autant que je JUGE les autres …

Sur Facebook, dès que je tombe sur une publication sur l’allaitement, je ne peux m’empêcher d’aller lire les commentaires, pour voir les mères se foutre sur la gueule comme des malades.

Celles qui allaitent et qui revendiquent cela à la terre entière, comme une arme massive, qui se font démonter par les biberonnantes.

Les biberonnantes qui, au choix, n’assument pas de ne pas avoir allaité et se sentent persécutés par tous les posts qui vantent l’allaitement et, deviennent hargneuses. Ou alors celles qui trouvent tout simplement mal sain (sein ah ah) d’allaiter un enfant ….

Bref, vous l’aurez compris, je ne suis dans le camp de personne parce que je me contrefous de l’avis des gens sur des choix qui ne les concernent pas (Ma fille). Ne pas allaiter ce n’est pas un drame, que tout le monde respire, que l’on laisse chaque mère faire ses propres choix et que l’on passe notre chemin, il y a plus grave dans le monde que de savoir si la voisine allaite ou pas, et qu’elle mère cela fera d’elle.

Et vous ? Vous faites partie de celles qui lancent des débats en commentaires ou comme moi, vous pensez que ce sont des choix personnels qui ne regardent personne ?

Posts created 81

52 commentaires pour “La guerre de l’allaitement contre le biberon et vice versa, et pourquoi ?

  1. Je suis une libérale dans l’âme et j’aime vivre dans une société qui offre des choix : le choix d’allaiter ou non, d’avorter ou non etc. Je fais mes choix et tant pis pour les autres s’ils ne sont pas contents !
    21 mois d’allaitement je trouve ça super . J’espère avoir quand même le droit de te le dire .

    1. Bien-sûr tu peux me le dire ! Ce que je n’accepte pas c’est que l’on remette en cause les choix des uns et des autres sous couvert de se penser bien pensante

  2. Je suis complètement d’accord avec toi! Je suis pour que chacun fasse exactement comme il l’entend. J’ai allaité et j’allaite ma petite dernière avec un grand bonheur. Je n’éprouve pas le besoin de le revendiquer ni de convaincre qui qu’en ce soit. C’est le meilleur choix selon nous et pour nous!

    1. Oui mais voilà c’est exactement ça… Je suis épuisée de celle qui passe leur vie à essayer de persuader la terre entière que c’est ça ou pas ça qu’il faut faire….

  3. Je comprends pas l’idée de ces guerres, cela va de même pour pleins d’autres sujet, les couches lavages, les pots versus la popote maison, le portage ect.
    On fait bien ce qu’on peut et qu’on veut.

    1. Oui c’est évident ! Si en 2018 on ne peut pas choisir sa vie … la seule chose qui importe c’est que le choix soit fait de façon éclairer et en toute connaissance de chose. Après libre à chaque parent de faire ce que bon lui semble de toute façon comme je le dis il ne sont pas entrain d’élever mon enfant et moi les leurs 😉

  4. Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Au début de ma grossesse c’était hors de question d’allaiter. Ma fille a maintenant 2 ans et je l’allaite toujours, pour combien de temps encore ? Aucune idée !
    Je ne supporte pas les gens qui contestent tous mes choix : nan mais tu l’allaites encore ?? faut la mettre face route dans la voiture ! Laisse la pleurer elle va finir par s’endormir. Tu la portes ? Elle est grande elle peut marcher ! Aller tiens un gâteau apéro alors que j’ai dis non 3 fois déjà ! Grrr ça m’énerve

  5. J’aime ton article 😉
    Je suis bien d’accord avec toi sur cette prise de tête sans nom, et si en général je n’écoute plus les arguments de celles (et ceux !!) qui se disputent à ce sujet, il y en a quand même 2 qui me font hurler !
    Du côté des biberonnantes c’est « non mais c’est contre-nature / pas naturel ». Allô, tu sais que si c’était pas naturel tu n’aurais purement et simplement pas de poitrine ?
    Et du côté des allaitantes c’est « votre choix ?? et le bébé personne ne lui a demandé son avis ?? » Franchement ça me dégoute… si t’as VRAIMENT pas envie d allaiter et/ou que t’as essayé et que ça t’as fait souffrir, tu vas pas te forcer et te rendre malheureuse…
    Et pourtant je suis pour l allaitement, quel que soit sa durée 😉
    (si y a aussi le contre argument de la proximité, si j allaite bébé va être tout le temps collé à moi blablabla… bref ^^’)

  6. Ça fait du bien de lire un tel article! Depuis que ma fille est née, 8 mois déjà, je me suis rendue compte de cette guerre incessante entre les mamans qui donne le sein et les mamans qui donnent le biberon. Je trouve ça bien triste… comme tu le dis chacun fait comme il veut, comme il peut.
    A un moment, j’en avais tellement marre de lire qu’une maman qui allaite méprise les autres et se prends pour une mère parfaite, que je me suis mise à commenter moi même. J’ai vite laissé tomber, parce que même avec toute la diplomatie du monde, et dire qu’étant moi même une maman qui allaite ET qui ne se permettrait pas de juger les autres et de les faire culpabiliser, ça ne convenait toujours pas….
    Si chacun se mêlait un peu plus de ce qui les concerne, le monde se porterait mieux.

    1. Coucou et merci pour ton com, allaiter et défendre le choix libre ça passe pas toujours… mais ici je suis chez moi et je fais ce que je veux . Bienvenue en tout cas

  7. Le comble, c’est que cette guéguerre se fait entre femmes 😉 J’ai l’impression que les hommes s’en tamponnent le coquillard, non ?
    J’ai allaité, j’ai biberonné parce qu’avec 3 bébés, j’ai vécu 3 histoires différentes qui ont mêlé lait maternel et lait artificiel. Où est le problème ? Elles sont toutes en bonne santé 🙂

  8. Je partage tout à fait ton point de vue.
    Je rêve d’un monde ou chacun se respecte sincèrement peu importe que le voisin ai fait les mêmes choix que nous ou pas.
    Le maternage proximal est très à la mode, c’est aussi l’option que j’ai choisi, mais chacun à le droit de faire comme bon lui semble. Je ne supporte pas que l’on me dise ce que j’ai à faire.
    Merci pour cet article.

  9. Je trouve ça génial que chacun puisse avoir le choix d’allaiter – ou non – et que celles qui le font, y arrive autant qu’elles en ont envie ! Ici on se donne 6 mois d’allaitement peut être plus ou moins ça va dépendre de comment je le vis aussi, mais je respecte celles qui veulent faire plus, c’est leur choix, je n’ai pas a juger !
    Je ne lance pas les débats mais par contre j’en suis a la limite dégoutée des pro allaitantes. Je le revendique pas a tout le monde, je le cri pas sur les toits et je le vante pas comme le meilleur truc au monde. Et celles qui sont en mode  » ouais mais bébé jamais malade, bébé plus serein, lien maternel renforcé – et autre argument  » j’en viens a culpabiliser pour celles qui ne souhaitent pas allaiter. Celles qui biberonne n’ont pas moins de lien et n’en sont pas moins bonnes mère.
    Se battre parce qu’en France on est pas aidé a ce sujet je veux bien, mais malheureusement les limites dépassées parfois sont des 2 côtés. Je comprend pas cette guerre… c’est frustrant !

    1. Je suis tres fusionelle encore a 32 ans avec ma maman pourtant je n’ai jamais eu une goute de son lait. Les pro allaitements sectaire ( car ne mettons pas tous le monde dans le même panier) j’ai du mal, beaucoup de mal …

  10. J’ai allaité mon grand et ça c est super bien passé. J’ai trouvé ca facile et moins stressant. Pas besoin de me demander si le lait lui convient, si la tétine du bib est bien réglée, pas de nettoyage de bib… bref que des avantages techniques. Quand mes filles sont arrivées et le papa étant à l’étranger l’allaitement a été naturel. Je pouvais me déplacer seule avec mes 3 enfants en bas âge sans avoir trop de choses à prendre. Je suis persuadée, surtout après les récents scandales, que l’allaitement est mieux mais ce qui est le plus important c est de pouvoir choisir sans pression le bib ou l’allaitement. Je te souhaite une belle journée. Tu as vu je peux écrire des commentaires !

    1. Oui tu peux écrire chouette 🙂 . Je suis convaincu aussi qu’il n’y a que des avantages mais c’est un choix tellement personnel que je me vois pas l’imposer à d’autre :). Bonne journée

  11. Coucou 🙂
    Je suis également Pro-Choix mais éclairer . Je trouve que l’industrie du lait en poudre a bien fait son taf de : yo c’est la liberation de la femme, arrêter d’allaiter c’est un truc de merde, acheter plutot notre merde en boite, c’est cool . Après je suis saouler quand je vois des thermes comme : allaitement artificielle utilisé par certaine maman biberonnante . Euh, c’est une balgue ? On dirais qu’elle assume pas d’avoir choisit le bib . Après je rentre pas trop dans le lards sur fb, parce que y’a vraiment un taux élever de total ignorance , et j’ai pas envie de pisser dans des violons 😉

    1. Moi aussi je préfère pisser au chiotte plutôt que dans un violon mais je suis pro choix ça c’est sûr ! Par contre je suis soule de la mauvaise fois de celle qui assume pas quel que soit le choix

  12. Je suis totalement de ton avis, et je rejoins Charlotte, plus haut — on fait bien ce qu’on veut et ce qu’on peut surtout (eh oui on n’a pas toutes la même morphologie, la meme fatigue, le meme corps, le meme bebe, le meme mari…), donc chacun ses choix, ça regarde personne d’autre! (Et j’inclus tous les choix: Montessori ou pas, portage ou pas, couches telle marque ou pas…). Arrêtons ces combats stériles — ce qui compte c’est bien l’épanouissement de nos enfants et le notre, non? Arrêtons cette pression supplémentaire inutile! La femme parfaite n’existe pas! (Et en effet les hommes sont vachement plus détendus des tétons sur ces sujets! Lol).
    Pour moi, en fait toutes ces questions (surtout l’allaitement) relève de l’intime – ça regarde personne! On ne va pas aller demander aux gens combien de fois ils font l’amour non? Alors pourquoi aller Les embêter avec l’allaitement, les petits pots, les couches…pourquoi ça relève du domaine public lorsque ça touche aux enfants ? Ça devrait rester privé, ça ne regarde que le noyau familial…
    Ps: j’ai aussi beaucoup de mal avec les ultra de l’allaitement (celles qui sont sectaires, et dans leur bulle). Mais en fait je pense que ce qui est penible ce sont ces comportements peu empathiques et qui jugent sans cesse la différence ! (Ça peut se retrouver avec les vegan ultra, les anti-vegan, les bios et les anti-bios…(sans jeux de mots ahah!))

    1. Jai un fervent dégoût pour les ultra quel que soit leur bords pro allaitement ou anti … je déteste je déteste… Je suis vraiment ouverte à tout j’accepte de tout entendre et comprendre sauf les veo la je n’ai aucune pitié pour ceux qui les pratiques c’est au dessus de mes forces… Et pour le reste oui ça devrait rester prive sauf si on a un blog

  13. Bonjour à toutes, je découvre le blog!
    Personnellement ma fille a 2 mois, j’ ai voulu allaiter et j ai tenu 1,5 mois. Cela ne se passait pas forcément bien, et j ai aussi mal vécu le fait que ça ne se passe pas bien que les remarques que j ai eu! Comme si je ne me forçais pas assez pour que ça se passe bien…Cocotte vient te remettre de l accouchement que j ai eu et on en reparle nonmaisoh!.. Puis au vu de notre mode et rythme de vie j ai décide de m en ficher et d envoyer tout le monde balader! Tant pis ma fille prend le biberon, elle adore le prendre, toujours dans mes bras, et on ne se bat plus elle et moi!
    Donc oui la priorité c est sa santé aussi bien physique que psychologique et chacun fait de son mieux au vu de la vie de fou que chacun mène.

  14. Ça me gonfle aussi cette guerre à deux balles…… On s’en fout en fait de comment est nourri un bébé….. Tant qu’il est entouré d’amour et de bienveillance……

  15. Mon premier bébé j’avais 23ans une toute jeune jeune maman, je ne savais pas si j’allais allaiter ou non en toute cas dans ma tête c’était clair, j’allais après avoir accouché sans péridurale donner la tétée de bienvenue et on verrait la suite… La réalité fut tellement différente, déclanchement de l accouchement après terme, 50h de travail qui se soldes par une césarienne en urgence, un bébé hospitalisé en service néonat…. 12h après l’accouchement j’étais épuisée, perfuser avec une sonde urinaire je n’avais pas vu mon bébé, une auxiliaire viens me proposer un tire lait forcément je refuse j’étais tellement à bout… 24h après je vois mon bébé, 48h après montée de lait le bébé est toujours hospitalisée mais j’ai une montée de lait, on me dit que comme elle mange bien au biberon pas la peine de l allaiter, je ne réalise pas, je me dis c’est leur métier ils savent mieux que moi… Avec le recul je me dit quelle idiote ! Tant pis elle a bien grandit elle est très câline avec sa maman sans allaitement, mais du coup il était difficile de supporter le regard jugeant des « pro allaitement ». Bébé 2 est arrivé presque 3 ans après, j’étais préparee même si elle est aussi arrivée avec une césarienne en urgence j’ai pu donner la première tétée et cette belle aventure dure depuis 10mois, je sais quelle va bientôt se terminer, par choix… Mais en tout cas allaitement ou non ceci ne change rien pour moi à la relation mère/enfant…

    1. Bonjour Paule, Lors de votre premier accouchement, vous n’avez pas eu de chance car vous êtes tombée sur une professionnelle de santé incompétente en allaitement, qui a fait une erreur fatale qui a totalement compromis votre lactation. Je ne vais pas revenir sur mon accouchement, mais les professionnels, la plupart compétents en allaitement, ont sauvé mon allaitement, car je n’étais pas dispo pour quoi que ce soit.

      Le problème en France, c’est que l’allaitement est devenu tellement minoritaire et marginalisé , que même les professionnels de santé n’y connaissent rien, et n’ont pour la plupart d’ailleurs, jamais allaité leurs propres enfants. Les années d’industrialisation de masse étant passées par là, on assiste encore aujourd’hui à un matraquage médiatique et publicitaire qui nous vante les bénéfices de certains biberons et de certaines préparations pour nourrissons (malgré la loi (décret 1990, très récent donc) qui interdit désormais de laisser aux fabricants de prépas pour nourrissants de dire n’importe quoi) .

      Les fabricants ont encore le droit d’appeler leurs préparations industrielles du « lait 1er âge ». Mais leurs préparations n’ont rien d’un lait, si ce n’est qu’il (n’) est composé (que de) 20 % de lait… mais de vache.

      De ce fait, beaucoup parents et de futurs parents pensent encore que les prépas pour nourrissons sont aussi bonnes que du lait (sous entendu humain, bien sûr). Il faut donc informer les parents et futurs parents très tôt, leur expliquer les vertus du lait et de la tétée. Que certains trouvent ces informations capitales culpabilisantes, ceci relève de leurs problèmes psychologiques personnels.

  16. Je suis vraiment mais vraiment d’accord avec toi.
    personnellement, je ne suis pas ce genre de débats sur les réseaux sociaux car ça m’énerve beaucoup trop. Par contre, je le subis dans ma vie : j’allaite ma fille qui a 21 mois et j’ai entendu plein de fois de la part de connaissance ou d’amis : « tu arrêtes quand ? Tu sais qu’elle n’a plus besoin de ton lait là ? ». C’est très agaçant. Et les gens qui disent ça ne connaissent rien à la question, ils le reconnaissent eux mêmes quand tu approfondis un peu.
    Je m’inquiétais de la réaction de ma fille pour ma prochaine hospitalisation mais je n’en parle pas car où trouver une oreille compatissante alors que beaucoup jugent qu’elle est déjà bien trop grande pour teter…

    1. Quand j’ai lu ton artcile c’est la 1er chose à laquel j’ai penser pour allaitement… ps: tu me connais déjà 😉

  17. Je suis fan de ton choix d’illustration via papacube.com, lol…

    Pour ce qui est de ce que tu expliques sur l’allaitement, malheureusement, j’ai noté avec la grossesse qu’absolument TOUTES les étapes étaient sujettes à critiques, jugement, ou conseils avisés mais non-sollicités… j’en ai pris mon parti (ça rentre par une oreille et ça sort de l’autre) mais hélas parfois j’ai encore du mal à rester calme…

    Flo
    https://babyproject2017.wordpress.com/

  18. Il n’y a pas deux camps qui s’opposent. Il existe surtout des gens mal-informés, et d’autres qui ont été sensibilisés et pour qui les messages de prévention ont été efficaces.

    En France, c’est la culture biberon. La majorité des mamans ne nourrissent pas leur enfant. Les raisons sont culturelles (seins = sexe = pudeur + corps = objet = passif, donc impossible de l’utiliser pour mon bébé, sans oublier « donner le sein = bestial, animal, et je rejette mon côté mammifère) Il faut donc continuer à expliquer les vertus du lait humain, notre lait, et à conseiller et AIDER les mamans pour permettre une réussite de leur allaitement. Le corps de la femme est toujours considéré comme un objet, passif, à disposition des mâles. Elle a, lorsqu’elle a un enfant, la possibilité de se réapproprier son corps en l’utilisant pour son bébé, à le rendre actif. C’est un pouvoir que la femme a là. Allaiter est un acte féministe, qui va bien au-delà du simple geste naturel de nourrir son bébé. mais l’allaitement en France ne se fait plus aussi et surtout à cause d’ une méconnaissance de la physiologie additionnée à un matraquage médiatique et publicitaire qui font du biberon la normalité et qui laissent penser que les prépas pour nourrissons sont aussi bénéfiques pour le bébé que le lait maternel (ce qui est faux, on le rappelle). Les femmes des autres pays d’Europe, et surtout des autres continents n’ont pas ce problème de réticence face au fait de nourrir son bébé soi-même.

    Aujourd’hui, en France, même si les grands industriels n’ont plus le droit d’appeler les préparations industrielles pour nourrissons du lait (les prépas pour bébés sont composées de 20% de lait… mais de vache. Et le reste, c’est de la chimie) depuis 1990, certains parents et futurs parents pensent encore que les prépas industrielles sont égales du lait maternel.

    Il faut donc informer les futurs parents et les parents sur les bienfaits du lait humain, le seul adapté à nos bébés. Et tant pis si les campagnes de prévention culpabilisent certaines, le sentiment de culpabilité relève d’un problème psychologique personnel. On ne peut rien pour elles. On ne va quand même pas cesser les campagnes de prévention contre l’alcool pour ne pas froisser certains consommateurs d’alcool qui se sentiraient blessés dans leur égo ? C’est exactement pareil pour l’allaitement.

    1. Il y a aussi des gens très bien informé qui sont pour le biberon . Mais c’est vrai dans le fond, merci pouic

      1. Les mamans informées et qui choisissent malgré tout le biberon, c’est pour des raisons culturelles et/ou de rapport au corps féminin, comme je l’ai dis plus haut (honte de son corps, pudeur, association du sein au sexe ou à de la bestialité). J’ai pris connaissance d’une thèse de médecine sur l’allaitement qui concluait que les mamans qui choisissaient le non allaitement , c’était pour des raisons de mauvaise image et perception du sein et plus globalement du corps. Des psychologues spécialisées peuvent aider à avoir une meilleur image de son corps de femme , et aider vers un cheminement vers un allaitement. Mais il faut faire la démarche d’aller voir une psychologue, donc être ouvert pour travailler sur ses propres représentations et son rapport au corps.

        1. j’ai aussi des amie, qui ne veulent pas je cite  » se faire chier avec ça » et préfère « déléguer au papa ». C’est encore un choix qui doit etre libre, meme si il est eclairé. Les femmes sont libres de leurs corps et de leurs choix, et c’est ce que je defends sur ce blog bien que concaincu par MON allaitement.

          1. Je n’ai jamais entendu de maman qui « ne veut pas se faire chier » à nourrir son enfant… et c’est un non-sens quand on décider de le porter pendant 9 mois. On ne peut pour l’instant pas déléguer, ni la grossesse, ni l’allaitement, au papa, car nous n’avons pas le même corps. Cet argument du « je délègue au papa » tend à laisser penser une nouvelle fois que les prépas industrielles valent le lait humain, votre amie est donc mal informée. Et quand à « l’argument » du « je ne veux pas me faire chier à m’occuper de bébé » … no comment…

          2. Je n ai pas dit que je soutenait ses propos qui me retourne le coeur mais son enfant ses choix ses droits …

          3. Votre amie pense sans doute qu’elle a le choix, en réalité elle est enfermée dans sa vision négative des seins et de l’allaitement (le côté bestial, l’hypersexualisation des seins, etc.). Même si certaines ne se l’avouent pas et préfèrent dire qu’elles ont choisi les prépas indus pour d’autres raisons.

            J’ai une amie qui n’a pas allaité ses deux premiers mais uniquement sa 3ème. Entre temps, elle a beaucoup cheminé et réfléchi sur elle-même. A l’époque de son ainée, je l’entend encore dire des excuses du style : le biberon permet à papa d’être présent, qu’on rend son enfant dépendant de soi quand on l’allaite, qu’on ,n’a pas à se lever la nuit après les 6 mois de bébé, etc. Elle a ensuite réfléchi profondément sur l’action d’allaiter et s’est rendue compte qu’elle considérait ses seins comme un objet sexuel et le fait d’allaiter comme réservé aux vaches laitières. Elle a réussi , avec le temps, à SE DECONSTRUIRE DE CETTE IMAGE, tant véhiculée dans notre société occidentale. Mais bon je conçois que c’est pas facile quand depuis toute petite on te dit que les seins excitent les hommes et qu’il faut donc les cacher à tout prix 😀

          4. Sur la côte d’Azur toute les filles sont seins nue donc ici le sein ne choque pas plus que ça. je comprends vos arguments mais je ne suis ok que a 80%. Ma mère ne ma pas allaite et pourtant c’est une super maman , j’ai un peu de mal à lire certaine chose qui pourrait la concerner dans vos dires. Mais tout est toujours une question de point de vue comme votre nom pouic comme le bruit d’un jeux ?

          5. « je comprends vos arguments mais je ne suis ok que a 80% » => Ce ne sont pas mes arguments, mais les résultats des études faites à ce sujet.

            Moi non plus je n’ai pas été allaitée, même pas la première tétée d’accueil, Je n’en veux pas à ma mère, c’était l’époque de l’industrialisation de masse et avec toutes ces publicités c’était difficile de se donner du courage seule.

            Il ne s’agit pas d’opposer deux camps, il s’agit de comprendre et d’expliquer pourquoi certaines ne parviennent pas à se projeter dans l’allaitement. Et je l’ai expliqué plus haut, je reprend les arguments des études qui ont interrogé des mamans non allaitantes. Ne pas être en capacité d’allaiter ce n’est pas un choix, c’est un handicap. Tout comme la timidité. Et le bébé n’est pas le seul à en pâtir, la maman aussi 🙁 . Ma maman me dit toujours avec je pense des regrets, qu’elle est sans doute passée à côté de quelque chose .

    2. Et pour reprendre votre exemple sur alcoolisme quand on fait une campagne il ny a pas les pour et les contres qui s’affrontent comme des chiens. Il suffit de lire les coms en dessous de lien de parents dou vous venez j’imagine

      1. L’exemple du tabac aurait été plus parlant. Combien de fois n’ai-je pas entendu chez un fumeur, suite à un message publicitaire de prévention : « pfff mais on n’est plus libre en France. Si je veux fumer en terrasse, j’ai le droit, etc. »

        Idem pour la sécurité routière : d’un côté ceux qui râlent dès la moindre amende et dès la moindre remarque sur leur vitesse, et de l’autre, ceux qui sont contents et roule doucement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :