L’insupportable injonction du deuxième enfant, et mon avis dans tout ça ? - Maman Pavlova
Maternité

L’insupportable injonction du deuxième enfant, et mon avis dans tout ça ?

Alors, le deuxième est en route ?

Avant d’être maman, quand ma vie futur n’était encore que dans ma tête je me suis toujours imaginée avec deux enfants, mon mari lui trois. C’était d’ailleurs un sujet de négociation entre nous, sur finalement combien aurons-nous d’enfants ?

Et puis la vie, ce n’est jamais vraiment comme on l’avait imaginé, sinon ce ne serait pas drôle…  La PMA s’est invité dans notre couple comme une compagne de voyage pendant 2 ans… (J’en parle ici), et puis la fausse couche, et enfin le miracle de la vie : notre précieuse petite fille.

Elle est vraiment tout ce que l’on avait imaginé dans nos rêves les plus fous, elle est magnifique, tendre, câline, sereine, hyper facile, c’est un vrai bébé de catalogue… Ce soir, on m’a encore dit qu’elle était de loin la petite fille la plus agréable, facile, tendre, drôle et serviable du groupe…

Cette petite fille, qui même à 5H45 le matin, en ce moment, fait battre mon cœur avec son tendre  » Coucou maman, je t’aime, un câlin ? » (rien que de l’écrire j’ai les larmes aux yeux).

Cette petite fille comble, nos attentes, nous sommes une famille heureuse tous les trois…

Elle a fait basculer nos projets de famille avec plusieurs enfants, on est si heureux à 3, on a du temps pour elle, on va pouvoir lui consacrer tout notre temps et notre amour…

Sauf que je ne sais pas, j’ai du mal à faire un trait sur le projet d’un autre enfant, mon mari lui est très heureux à 3 et s’adaptera à ma décision : si je veux le petit deuxième ou pas.

Le florilège des remarques désagréables

Mais ce qui me dérange VRAIMENT, c’est l’injonction de l’entourage pour avoir un deuxième enfant, je vous donne ici quelques-unes des perles que j’ai eu à subir :

  • « Vous êtes des égoïstes, IL FAUT faire un deuxième. » Ah oui, tu es qui pour me dire ce que j’ai à faire ? Genre, c’est toi qui décide ma vie ?
  • « Il faut faire le garçon maintenant, pas de fille » J’ai énormément de mal avec les gens qui veulent à tout prix choisir le sexe de leur enfant, pour moi être enceinte c’est déjà une sacré chance, alors fille ou garçon on s’en fiche, l’essentiel c’est un bébé bien vivant en bonne santé.
  • « Votre fille a déjà 9 mois IL FAUT mettre en route le 2ème » Il faut ? Merci, mais non on décide encore sans vous.
  • « Elle va être une pourriture et une princesse« . Non pas vraiment, enfin on est obligé d’être une personne abject et odieuse si on n’a pas 10 frères et sœurs ? Jésus il est fils unique lui 😉 .
  •  » Machin, et machin elle est enceinte elle, elle fait le deuxième et toi ? » Je m’en balance de machin, elle peut même en faire 20 c’est pas moi qui les élèves, et je vais pas le faire à sa place.

Je sais bien que ce n’est pas toujours pour être désagréable, que c’est parfois plein de bienveillance, mais bordel NON ! Non, ce n’est pas vous qui prendrez cette décision et SVP arrêtez de me poser la question, si un jour on décide de lancer le deuxième, on finira bien par en parler, après le 1er trimestre 🙂 .

Et vous ? Est-ce que cela vous prend la tête aussi cette pression du deuxième enfant ? C’est une tare, de ne pas en vouloir plus ?

 

27 Comment

  1. Nous on dit qu’on a un bébé de démonstration et oui c’est dur cette pression du deuxième. Ça l’est déjà pour les couples fertiles alors pour les pauvres infertiles que nous sommes c’est la double peine. Mon mari est comme le tien, très heureux à 3. En fait il ne voit que des avantages à ce que Coquillette soit fille unique. Moi je suis un peu triste. J’aurais vraiment aimé avoir 2 enfants. J’adorerais être à nouveau enceinte, avoir encore un tout petit bébé mais je me résous petit à petit à n’avoir qu’un seul enfant.

  2. Je fais partie de la team « double fille ». Mon Miracle était à peine sortie de la maternité que tout le monde commençait par me faire remarquer qu’il manquait un petit gars dans ma tribu… Comment dire ? Vu la grossesse que j’ai vécue, les 17 mois d’écart de mes pépettes, les nuits chaotiques de Mini-Koala, le petit troisième n’est pas au programme ! (Et encore,je passe sur l’éventuelle pma et les changements matériels : voiture, maison) Et puis si c’est une troisième fille, on se lance dans le quatrième ? (Ben oui, même en fiv on ne choisit pas le sexe! Puis moi je m’en fiche tellement du sexe, que je n’ai pas voulu le connaître pour les 2 grossesses)

    1. Le sexe c’est vraiment pas une priorité ici non plus… Je comprend même pas que l’on puisse avoir de la peine de ne pas avoir eu 1 fille ou 1 garçon quand on a des enfants en pleine forme…

  3. Je ne suis pas trop passée par là car j’avais annoncé la couleur tout de suite en disant qu’on en voulait 3 ou 4 et que mes 2 garçons ont 22 mois d’écart (ce qui a limité le genre de remarques désagréables). Mais en effet, on entend ça tout le temps …
    En ce moment, moi c’est plutôt « Vous allez tenter la fille ? » … Euh, non, si je fais un 3ème enfant, c’est pour un 3ème enfant (j’aurais tout autant voulu d’un 3ème avec deux 1ers enfants de sexes différents). Même si j’aimerais beaucoup une petite fille en effet, ça n’est pas vraiment le sujet …

    1. Tu as eu de la chance , et pour la fille se serait la cerise sur le gâteau pour toi, mais ce n’est pas à l’entourage d’en décider 😉

  4. Pas de remarques ici car la plupart des gens savent qu’on a souffert pour avoir notre fille, je ne le cache plus maintenant. Je parlais de ce sujet il y a peu sur mon blog, l’envie d’un deuxième existe, encore bien légère, on a le temps et j’aime aussi notre équilibre à trois avec notre jolie petite fille, éveillée et aimante malgré son petit tempérament bien affirmé.

  5. Je ne me souviens pas d’avoir subi ce type de pression. Mes deux garçons n’ont qu’à peine 3 ans d’écart, c’est peut-être pour ça. Par contre pour m’a 3ème, effectivement tout le monde attendait LA fille qui est arrivée. Moi, je me fichait complètement du sexe, je voulais un 3ème enfant. C’est tout. Même si j’avoue maintenant, une petite fille c’est cool …
    Pour ce qui est du parcours. Diagnostiquée opk moi aussi, il m’a fallu 18 mois et une fausse couche pour le 1er, 3mois pour le second et … 10 jour pour la 3ème … donc pas de fatalisme si toutefois vous vouliez un autre enfant …

  6. Je regrette d avoir pu faire ce genre de remarque avant d etre maman .

    Ici aussi on en a eu… faut faire la 2eme (bon faut les départager aussi ). Ce a quoi on a parfois repondu qu on ne savait pas et que ce n etait pas si simple…

    Quand on a su que ce serait une fille ahh lr choix du roi. Mais en fait je m en fichais total ! Fille ou garçon!

    En fait, ca m a saoulé, vraiment. Je détestais parler de l option 2eme enfant tellement il est parfois difficile d obtenir in avis sans jugement!

  7. Je suis la 1ère a donner un  » petit enfant  » a la famille, un bébé miracle/surprise (elle aurait tout comme bagage ahah) mais on parle d’un éventuel 2nd après, pas de suite, on projette, on se donne 1 an pour réfléchir. Et a l’inverse, quand j’ai annoncé a ma mère que je mettrais un sterilet pour ne pas avoir un 2nd enfant tout de suite si jamais le miracle se produit 2 fois, elle était étonnée (pour pas dire choqué) qu’on pense au 2nd, de toute façon les autres sont jamais contents !

  8. Pendant notre parcours pma déjà on était ouverts et notre entourage proche était attentif à ne pas nous mettre la pression. Par bonheur et après bien des péripéties notre loupiote est arrivée, et on savoure enfin notre chance. Même si nos rêves de plusieurs enfants ne sont pas éteints pour l’instant, on relativise et on se dit qu’on a déjà un grand privilège. Surtout que dans notre cercle de très proches, proches ou encore simples connaissances, on connaît beaucoup de couples en tentative pma. Je pense que l’on est plus sensibilisés, et davantage attentifs à ne pas faire de remarques (sur un 1er bébé comme sur les éventuels suivants) , même si elles ne sont pas malveillantes au départ, on sait qu’elles blessent… et pour nous en tout cas, on parle facilement de pma autour de nous, et on découvre que ça touche énormément de gens..

  9. bébé nuage n’a que 4 mois et je n’ai pas encore eu trop de remarques de ce genre. mais j’ai eu des « tu vois, c’était sûrement un blocage psychologique » au sujet de notre parcours pma, et j’ai eu des envies de meurtre. alors je pense que ceux qui se risqueront à des « à quand le second » auront une réponse franche et ouverte et seront cordialement invités à s’équiper de tact…

  10. Jésus était fils unique »…. de loin la meilleure réplique que j’ai entendu depuis longtemps !! génial 🙂

    Et les gens…. pour le 3eme, mes amies m’ont dit que les réactions de l’entourage à l’annonce de la grossesse étaient souvent « ah merde, c’était voulu ? » classe….

    bref, toujours quelque chose à (re)dire… 🙁

  11. Ca doit être ma gueule de Maman au taquet qui boss mais personne ne doit oser me poser la question haha ^^ ils ont peur de se prendre une soufflante les gens xD

  12. Pareil!
    Ici j’avais mis les points sur les i dès la première remarque! Etant passé par la PMA et le fait que nous ne souhaitons pas y repasser, bébé 2 est un gros point d’interrogation. Peut etre que cela peut venir naturellement peut etre pas. Peut etre que j’avais toujours imaginé deux enfants mais après les terribles debut de Petit Prince ai- je vraiment envie d’y repasser? Et puis comme tu dis, la vie a 3, du temps rien que pour lui et nous!!
    C’est encore beaucoup trop tot dans mon cas de démêler tout ça! Mais je renvoie poliment (pas toujours) ce genre de remarque

  13. Vous rédigez toujours des articles sur des thèmes que j’adore ! Bravo ! Merci maman pavlova ! C’est excellent ce que vous avez écrit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :