Lifestyle

Le danger d’instagram

Je vois de plus en plus de truc sur instagram qui me file la chair de poule. Les profils lisses des filles dont la vie semble parfaite qui donne l’impression à la terre entière d’être PARFAITE.

Sachez que cela n’existe pas, arrêtez de vous comparer a des filles qui ne vous montre que 10% de leurs vies. Une photo, une story c’est un instant de vie rien de plus. En dehors de cette photo cette fille hurle peut être sur son enfant (ou pas) mange macdo ou ses crottes de nez que sais-je.

Le problème c’est qu’il serait rapide de se dire que tout à l’air plus simple chez les autres mais c’est faux, un peu comme sur un cv vous n’allez pas mettre en avant vos défauts mais vos qualités, les réseaux sociaux c’est pareil.

À l’occasion d’une réunion « tech for good », les géants de la Silicon Valley sont reçus à l’Elysée. L’occasion de s’interroger sur la compatibilité entre réseaux sociaux et bien-être.

Le constat fait peur …

Comment faire en sorte que les réseaux sociaux servent l’intérêt général ? C’est l’un des sujets du sommet « tech for good », organisé à l’Elysée. Emmanuel Macron y reçoit les dirigeants des géants du web, dont Mark Zuckerberg, patron de Facebook. Si le président de la République place sa réflexion à l’échelle du pays tout entier, la question des bienfaits (ou des méfaits) des réseaux sociaux se pose aussi à titre individuel. S’ils peuvent être sources de découvertes et de rencontres, les réseaux sociaux peuvent également provoquer jalousie, anxiété, addiction, insomnie ou dépression. Comment utiliser les réseaux sociaux sans sacrifier notre bien-être ? 

À voir en permanence la vie des autres, la tentation de se comparer est grande. Or, comme chacun s’évertue en permanence à montrer le meilleur de sa vie, « on est souvent enclin à penser que les autres sont plus heureux et ont une vie bien plus agréable que la nôtre. Regarder la vie ‘heureuse’ des autres sur les réseaux sociaux fait penser que sa propre existence est moins plaisante ».

De tous les réseaux sociaux à la mode, lequel exerce le pire impact sur le bien-être ? Instagram est marqué de ce triste attribut — suivi de près par Snapchat et TikTok.

Le phénomène de « désespoir par comparaison »

L’étude cite le témoignage de plusieurs sondés, dont l’une qui affirme : «  Instagram amène facilement les filles et les femmes à penser que leurs corps sont loin d’être suffisamment beaux puisque les gens utilisent des filtres et modifient leurs photos pour paraître « parfaits ».

J’ai déjà eu l’occasion de croiser dans « la vraie vie » des filles que je n’avais vue que sur instagram et le choc, sans filtre ce n’était assurément pas la même personne, sans retouche le 38 devenait un bon 40 et la peau lisse pleine de spots….

La semaine dernière j’ai assisté a un phénomène qui ma je dois dire surprise. Sur les réseaux il y a aussi l’effet de meute, une personne fait un commentaire négatif et c’est l’effet boule de neige.

Une influenceuse du 06 qui revenait de 15 jours de vacances en Guadeloupe ( Maudinette), à décidé pour fuir un éventuel 3eme confinement de retourner 3 semaines en Guadeloupe avec ses deux enfants et son mari.

Dans les commentaires c’était un procès sans avocat plus de 930 commentaires dont la majorité était  » tu me dégoutes je me désabonne » « On a pas la même vie, moi j’ai pas les moyens de ta vie » « je me désabonne c’est entre autre grâce a moi que tu paie tes vacances »

le jugement sur instagram

Alors bien-sur on a le droit de ne pas être d’accord avec les gens et d’avoir un opinion mais de la à s’acharner whou … L’argent et la réussite sont des choses qui sont encore vraiment mal acceptés en France et c’est dommage ..

Je précise que je ne connais pas Maud, je ne lui ai même jamais parlé en privé bien qu’elle soit de ma région mais je trouvais la scène surréaliste… . Je me suis mise à sa place et j’ai eu mal au ventre pour elle …

Et vous, quel est votre rapport avec les réseaux sociaux ? Vous arrivez à prendre du recul ou pas du tout ?

7 Comment

  1. Coucou, super article ! Merci de rappeler les dangers des réseaux sociaux. Personnellement, j’ai toujours fait la part des choses, n’affichent pas mes enfants sur la toile comme certains semblent les exposer sous toutes les coutures, et je suis toujours restée moi, sans chercher à m’inventer une vie. Malheureusement, je vois encore trop de personnes tomber dans les pièges des vidéos stars où tout le monde suit le mouvement tels des moutons ou l’influence des femmes et hommes mettant en scène un corps et une vie parfaits… Belle fin de semaine 🙂

  2. Encore une fois tu n’as pas peur de mettre les doigts dans la « merde » et de deconcer c’est cette fraicheur que j’aime ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :