5 mises en situation d’éducation positive VS éducation classique

5 mises en situation d’éducation positive VS éducation classique

 

Les exemples ci-dessous sont bien entendu exagérés afin d’être plus percutants. Pour chaque exemple, je donnerai mon approche de l’éducation bienveillante et ce qu’une éducation plus traditionnelle préconiserait pour la même situation.

Je vous rappelle que je ne suis pas une spécialiste de l’éducation, je suis simplement maman et c’est mon interprétation de la bienveillance (qui ne sera peut être pas la vôtre).

1 – Votre enfant ne veut plus être dans sa poussette, le temps devient long pour lui

L’éducation classique : Vous lui dites que ce n’est pas le moment de sortir, que ce n’est pas lui qui décide, que la balade / course n’est pas finie, qu’il va devoir attendre encore.

Un comportement « bienveillant » : Personnellement, je ne supporte pas d’entendre pleurer ma fille, j’ai un nœud à l’estomac rien que de la voir pleurer, vous imaginez bien que je ne la laisse donc pas. Dans ce cas de figure, j’ai plusieurs solutions : 1- j’ai toujours mon porte bébé sous la poussette je la prends donc À bras si c’est possible pour moi. 2- Si je ne peux pas la prendre dans mes bras car je vais avoir besoin de mes mains (à la caisse par exemple) je me mets À sa hauteur et je lui explique, que je sais que c’est long que maman est occupée et que je n’ai pas le choix, je dois attendre aussi. Cette solution, ne marche pas toujours car si ma fille est vraiment fatiguée elle ne lâchera pas le morceau aussi facilement. Dans ce cas, j’ai la dernière solution 3- Je lui donne un objet qui va détourner son attention le temps de passer à la caisse et d’enfin la libérer, pour qu’elle puisse soit être dans mes bras soit courir.

2- Votre enfant souhaite absolument toucher les placards de la cuisine

L’éducation classique : Vous allez interdire à votre enfant l’accès aux placards, éventuellement lui mettre des bloques portes, et le reprendre à chaque fois qu’il ira près du placard (bon courage !)

Un comportement « bienveillant » : Ma fille m’observe énormément et elle adore m’imiter. Je passe beaucoup de temps à gratter dans mes placards de cuisine, et de ce fait elle aime le faire aussi.
Au départ, j’avais investi dans des sécurités de placards, mais elle les ouvre sans soucis (cf ma fille m’observe beaucoup). Elle était encore bien plus obsédée par mes placards. Du coup, j’ai décidé de supprimer toutes les protections de mes portes (sauf celle des produits toxiques), et j’ai enlevé tous les objets tranchants. Il me reste à sa hauteur des saladiers en verre, des casseroles et toutes mes réserves de nourritures. Elle n’a absolument jamais rien cassé, bien sur je garde les yeux sur elle, mais jamais depuis que ce n’est plus interdit elle n’a « fait une bêtise ».

3- Votre petit bout souhaite absolument monter et descendre les escaliers.

L’éducation classique : Vous allez interdire à votre enfant l’accès aux escaliers, et lui dire que c’est dangereux et interdit.

Un comportement « bienveillant » : Ma fille ADORE les escaliers, À chaque balade si on croise des escaliers elle veut absolument s’entrainer à monter. Pour les monter je la laisse faire et je reste juste derrière elle (sans la toucher) pour la sécuriser en cas de chute. Je la félicite une fois en haut. Si elle souhaite descendre en revanche, je lui ai appris à me donner la main, quand elle a besoin de descendre elle me tend simplement sa petite main pour se sécuriser.

De cette façon, ma fille prend confiance en elle, et sait qu’elle peut compter sur moi.

Quand nous sommes pressés, que je n’ai pas le temps de refaire 10 fois l’escalier je lui explique que ce n’est pas possible aujourd’hui dans 90% des cas elle accepte.

4 – l’heure de la sieste a sonné mais votre enfant refuse de dormir

L’éducation classique : C’est l’heure de la sieste, votre enfant est fatigué, vous lui expliquez que ce n’est pas négociable et que maintenant il va être dans son lit et que vous allez vaquer à vos occupations.

Un comportement « bienveillant » : Le sommeil n’a pas toujours été un moment de sérénité chez nous (j’en parle brièvement ici). Nous avons fait le choix d’accompagner notre fille au sommeil tant qu’elle en exprimera le besoin, elle ne s’endort donc jamais sans notre présence à ses côtés. Quand malgré la fatigue elle n’arrive pas à trouver le sommeil, j’ai trouvé ce qui la calmait, elle adore les caresses sur le visage et mes petites chansons tout près de mon cœur, et elle s’endort sur le rythme de la mélodie.

5 – Votre enfant refuse de quitter le parc et HURLE et se débat pour ne pas partir

L’éducation classique : Vous êtes assez surprise, vous venez de passer une heure au parc, il en veut encore ? Vous l’attachez tant bien que mal dans la poussette et quittez le parc la tête basse sous le regard des autres mamans (qui se marrent mais qui vont vivre dans quelques minutes la même chose).

Un comportement « bienveillant » : Si on se met à la place de son enfant, le parc c’est super ! Vous avez plein de supers jeux, c’est l’éclate, rentrer c’est la grosse louse. Souvent 15 minutes avant le départ je commence à prévenir ma fille que nous allons bientôt partir.

Mais parfois ce n’est pas suffisant et bien que prévenue elle n’accepte pas de quitter son paradis. Dans ce cas là, j’ai toujours sous la poussette quelques jouets qu’elle adore et que JE lui propose en échange.

Quand là encore cela ne marche pas, je fais le DJ du parc je l’attache dans sa poussette en lui expliquant bien les choses et je mets en route ses comptines favorites. En général ici c’est LE truc qui marche.

 

Et chez vous, c’est quoi vos trucs et astuces d’éducation positive qui marchent avec votre enfant ?

6 réflexions sur “5 mises en situation d’éducation positive VS éducation classique

  1. Mamine dit :

    Bonjour ! J’adhère à fond dans tes conseils. Bémol pour les placards car je ne peux pas réorganiser toute la maison (surtout avec 3 enfants désormais).
    Sinon, ce qui marche bien pour des enfants plus grands qui te demandent d’acheter une sucette/glace/jouet, c’est de les faire parler sur l’ objet qu’il désire. Par exemple, tu prendrais quel parfum de glace, qu’elle décoration, etc. J’étais sceptique et en fait ça fonctionne très bien. Dans l’éducation classique, on aurait répondu qu’on n’a pas d’argent sur soi, que ce n’est pas le moment.

    • Maman Pavlova dit :

      C’est une super idée merci , je n’y aurais pas pensée !! Et pour les placards j’ai la chance d’avoir une très grande maison et un seul bébé j’en convient 😉

  2. Une mummy dit :

    À part les escaliers car ma fille ne marche pas encore, je fais tout pareil: me mettre à sa portée, empathie, écoute et pour le moment j’ai une fille épanouie et très facile à vivre! Je note l’astuce de la glace, c’est malin!

  3. Sushi coly dit :

    Merci pour vos bons conseils sur l’éducation <3
    quelle belle écriture,avez vous pensez à faire carrière dans la parentalité pour aider des Parents ?
    En tout cas merci pour ce si beau blog

    • Maman Pavlova dit :

      Merci pour votre passage ici.
      Faire carriere dans la parentalité j’aimerais faire de la prevention en effet. Merci pour ce si joli mot <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *