10 idées reçues sur la parentalité positive/ bienveillante

Je vais vous parler un peu de ma vision de la parentalité bienveillante / positive et de la façon dont je l’applique avec notre petite indienne.
Je ne suis pas psychologue, je ne suis pas non plus sociologue, je ne suis pas Isabelle Filliozat (pour en savoir plus sur elle c’est par ici).

Je suis une jeune maman (31 ans c’est super jeune on est d’accord hein ?).
S’il y a bien quelque chose qui me met hors de moi, c’est de suivre à la lettre un mode d’éducation, sans l’adapter à son enfant.

Tous les psychologues et psychanalystes du monde pourront bien écrire toutes les méthodes du monde, AUCUNE ne s’appliquera à la lettre à notre fille. Pourquoi ? Parce qu’elle est UNIQUE au monde, que c’est une petite personne à part entière et qu’elle n’est pas un robot, tout simplement.

Toutes les affirmations ci-dessous sont des remarques – reproches dont j’ai été «victime», et auxquels j’ai répondu.

Les 10 idées reçues sur la parentalité positive/ bienveillante (selon MA vision de la chose)

  • 1er : Ton enfant sera une pourriture, de toute façon il sera pas adapté à la société. Ah oui ? Moi je ne pense pas qu’un enfant à qui on apprend le respect de soi ET des autres, soit une pourriture comme tu dis…

  •  2éme : Ton enfant ne sait pas se tenir en public. Encore une fois, pour passer beaucoup de temps dans des lieux publics avec la petite indienne, elle est souvent la plus calme, j’ai eu tout l’été des félicitations sur « ce bébé de catalogue ».

  •  3éme : Il ne connaitra pas la frustration car tu ne lui dis jamais NON. Alors oui c’est vrai, je ne dis jamais NON à ma fille, mais j’arrive pourtant au même résultat et sans AUCUNE crise. Étonnant non ? Je ne suis pas magique, simplement plutôt que de lui arracher un objet des mains, je lui explique qu’elle n’a pas le droit de jouer avec et qu’elle va m’accompagner pour le ranger. Ma fille est fière, j’arrive à mon but et tout se passe dans le calme.

 

  •  4éme : Tu es une mère parfaite insupportable, et en plus tu fais culpabiliser les gens. Je vais encore vous décevoir, mais je ne suis ABSOLUMENT pas une mère parfaite, quand je suis fatiguée, je dis NON, quand j’ai répété 2500 fois la même chose, lasse je l’enlève des mains, certains jours je suis fatiguée et j’aimerais qu’elle trouve le sommeil plus vite, bref, je suis une maman…

 

  •  5éme : Ton enfant sera capricieux car tu le porte trop souvent. J’ai beaucoup porté ma fille, je la porte encore beaucoup à bientôt 17 mois, j’adore l’avoir « à portée de bisous ». Je ne crois pas vraiment qu’une enfant de son âge soit en capacité de faire ce que l’on appelle « un caprice », je dirais plutôt qu’elle se sent frustrée et réclame l’aide de sa personne d’attachement.

  •  6éme : Tu es l’esclave de ton enfant. Alors là, comment dire sans être cinglante… Déjà, écoute toi parler, esclave, vraiment ? Ce mot est tout de même fort non ? Sais tu vraiment ce qu’est un esclave ? Est ce que je suis attachée comme un animal, par des chaines dans la cale d’un bateau ? Ma fille est de loin la plus BELLE CHOSE au monde que j’ai eu l’occasion de vivre (et pourtant je suis raide dingue de mon mari parfait !). Alors NON je ne suis pas son esclave, je suis sa maman, celle sur qui elle peut compter à tout moment, celle qui essuie ses larmes de frustration, celle qui l’aime à en exploser, celle qui l’admire, celle qui donnerais sa vie pour elle, mais non je ne suis pas son esclave…

 

  • 7éme : Tu juges ceux qui n’applique pas l’éducation positive et tu penses que les autres parents sont malveillants. C’est bien mal me connaitre que de penser une chose pareille. Moi qui prône qu’il n’y a pas de façon universelle d’élever un enfant, je pourrais reprocher aux autres de ne pas faire comme moi ?

 

  • 8éme : En fait tu es juste une mère permissive et laxiste qui se cache derrière des idées bobos. Explique moi alors, c’est quoi être permissive ? C’est laisser son enfant avoir les yeux brillants de fierté ? C’est le sortir de sa poussette quand il a besoin de tes bras ? Alors, oui si c’est le cas je suis une mère permissive, mais ce n’est pas ma vision des choses.

  • 9éme : Tu n’arriveras jamais à le laisser s’endormir seul, tu es prisonnière de son endormissement. Prisonnière VRAIMENT ? là encore, est ce que tu vois des grilles aux fenêtres ici, une porte fermée à clef ? Si je vous dis que j’appréhende même quand ma fille ne voudra plus de moi à ses cotés pour s’endormir, vous pensez encore que je suis prisonnière ?

 

  •  10éme : De toute façon ton éducation bienveillante ne fonctionne pas mieux qu’une autre éducation. Peut être pour toi, mais moi je suis plus épanouie dans mon rôle de maman, et ma petite indienne pousse comme une jolie fleur alors je continue…  Et vous quelles sont vos méthodes pour être heureux en famille ? Dans un prochain article je vous parlerai des clefs du succès de cette parentalité positive avec notre petite fille.

13 réflexions sur “10 idées reçues sur la parentalité positive/ bienveillante

  1. Plumes à paillettes dit :

    Article tres clair et très intéressant ! J’essai d’appliquer au mieux l’éducation positive avec mon fils et je vois les regards de ma famille, j’entend même parfois les réflexions… j’ai eu beaucoup de mal à le gérer au début, jeune maman , c’était difficile… et puis petit à petit les choses on changées et j’ai eu la chance de pouvoir trouver des personnes compréhensives, bienveillantes et même parfois curieuses !

    je partagerai ton article aux prochaines personnes qui me chercherons des noise 😉

    Coralie

    • Maman Pavlova dit :

      Oh merci c’est adorable , ton plus beau tac à ses gens la qui sont malveillant sur tes choix , c’est de leur montrer le bonheur de ton fils , moi finalement ça les a beaucoup calme … merci beaucoup pour ton mot 🙂

  2. Cynthia dit :

    On est a 100% pour la bienveillance avec mon homme et plus elle grandit plus on se rend compte que c’est un travail de chaque instant mais qui paye! C’est tellement plus facile de dire non mais c’est tellement inutile. J’aime m’asseoir par terre a coté d’elle et de lui expliquer pourquoi c’est une mauvaise idée.
    Ce n’est pas toujours simple, chacun a ses humeurs et sa fatigue cumulés mais quand on a des retours comme le tien ca donne du courage pour ne rien lacher ❤

    • Maman Pavlova dit :

      Oh merci . Et oui ce n’est vraiment pas simple tous les jours , la fatigue le stress , le temps … mais c’est tellement payant bordel ! Je m’éclate tellement avec ma poupée ❤️

  3. ReineCocotier dit :

    Quel plaisir de te lire et de se sentir moins seule dans la positivité
    On a déjà trouvé à redire car mon fils je le porte encore et encore (j’adore en même temps) et que les poussettes ça existe mais j’aime pas les poussettes c’est pour moi une contrainte et ça prends une place folle. Et puis je me suis jamais plainsi de porter mon bébé. Il a 14 mois je l’allaite cododo portage et j’en passe et j’en suis fière.

    • Maman Pavlova dit :

      Oh qu’elle bonheur aussi de lire que pas mal de mamans se retrouvent dans mes mots . On se sent parfois si seule face aux restes du monde …

  4. melmelboo voyage dit :

    Même méthode que toi pour mes deux bouts de choux et mêmes résultats 🙂 Je suis ravie d’avoir tous ces outils d’éducation positive à ma disposition pour progresser chaque jour sur le chemin de la bienveillance !

  5. MamanDe4 dit :

    Sympa les réflexions des gens ! tout le monde peut avoir un avis, mais de là à se permettre de juger ouvertement !
    Le principal est de trouver un mode de fonctionnement adapté à nos enfants et qui marche !

    • Maman Pavlova dit :

      Exactement … mais le problème de gens qui pensent mieux savoir sur tout à ta place et pour ton enfant et malheureusement bien réel …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *