Montessori, ce que je garde, ce que je jette.

Merci Maria (Montessori), mais contrairement à certains, je ne pense pas que tu as l’éducation parfaite et universelle.

Que l’on soit bien clair, j’adore la méthode Montessori ! On a appliqué pas mal de choses avec notre fille, mais pas tout. Pourquoi ? Parce que je trouve que c’est vraiment naze, de penser qu’une seule personne est capable de s’adapter aux enfants du monde entier, non ?

Vous allez voir, qu’en faite beaucoup de ce que défend la méthode Montessori c‘est du bon sens, et que sans le savoir vous en faite déjà beaucoup...


Les 6 concepts-clefs de la méthode Montessori

 

1-Laisser votre enfant découvrir le monde

Il s’agit d’un retour aux antiques plus que d’une innovation. Retour aux antiques, puisque le terme éducation signifie « faire jaillir », c’est-à-dire aider le développement de l’âme de l’enfant. Saint Thomas d’Aquin disait que le rôle du maître est d’alimenter l’élan qui pousse l’enfant à développer ses énergies intérieures.

En bougeant continuellement, l’enfant apprend continuellement. Il nous semble, à nous, adultes, que les enfants courent en tout sens et de façon désordonnée, mais cette effusion est au contraire pour eux une découverte essentielle de leur environnement.

–> ici, notre fille à beaucoup découvert sans parc, ni transat, et même si c’est bien plus contraignant pour l’adulte, c’est beaucoup plus agréable pour l’enfant.

2-Faire de l’apprentissage un jeu ludique

Ce n’est plus ici la maîtresse qui choisit pour l’enfant les objets qu’il va utiliser, mais c’est au contraire l’enfant qui choisit l’objet qu’il veut découvrir. Attention, il ne s’agit nullement de déposséder la maîtresse ou le maître de sa place dans la classe. Le rapport entre l’enseignant et l’apprenti est fondamental dans la méthode Montessori. Ce rapport est simplement vécu différemment et les enfants ne sont plus des réceptacles passifs du savoir, mais des acteurs de leur propre construction.

–> ici, on propose toujours différentes activités à ma fille et c’est elle qui choisit je n’impose jamais d’activité contre son grès, quel intérêt de forcer un bébé ?

3-Laisser l’enfant découvrir avec ses mains

Pour Maria Montessori, il ne peut y avoir de développement intellectuel sans exercices, ni d’exercices sans objets externes. L’enfant a besoin de manipuler des objets pour organiser et coordonner ses mouvements.

Une erreur classique des adultes est de vouloir aider l’enfant à atteindre son but. Or, dans la découverte du monde, ce n’est pas le but qui compte, mais l’apprentissage et l’enfant a un besoin essentiel de faire par lui-même.

–> ici, pas d’objet interdit, si ils le sont ils sont hors de sa porté. Quand on cuisine, on utilise les vrais instruments, je la laisse faire et je n’interviens que si elle va se blesser. Je ne la laisse JAMAIS sans surveillance dans de tels cas. Ainsi, elle apprend la confiance en elle, et elle est très fière d’avoir  » Fait toute seule comme une grande grande« .

4- Apprendre à entretenir, à ranger

« Tout objet a sa place spécifique et tout objet doit retourner à la place qu’il occupait ».

Remettre chaque chose à sa place après l’avoir utilisé et entretenir les choses afin qu’elles perdurent. Si ces deux notions paraissent évidentes à tout adulte normalement constitué, elles le sont beaucoup moins quand il s’agit de l’éducation que l’on donne à l’enfant. Or comment attendre d’un adulte qu’il entretienne son environnement si on ne lui a pas appris enfant ?
Cet apprentissage est aussi celui d’une certaine façon du respect.

–> ici, notre fille ADORE faire le ménage, et elle range toujours après voir finit un jeu, parfois c’est même ce qu’elle préfère, vider pour ranger ensuite. Je ne lui ai pas enseigné cela, elle le fait naturellement, et je dois même confesser quelque chose, elle est bien plus organisée que moi, elle m’épate d’ailleurs…

5- Voir de la beauté dans des taches simples

Apprendre, avec simplicité, la beauté des choses à l’enfant pour développer chez lui le sens esthétique et pour lui faire découvrir la beauté dans les objets usuels de la vie quotidienne.Les tâches ménagères n’ont rien de dégradant si elles sont faites dans l’harmonie et la beauté.

–> Ma fille adore participer au tâches ménagères, pas par ce que tout ce que j’ai des accessoires de foufou je ne suis pas donc pas convaincue du tout de l’usage d’un balais licorne hein, Maria désolée…

6- Ne pas infantiliser l’enfant

Au contraire, lui donner accès à un environnement adulte de son niveau. Plus question ici de jouets en plastique ou aux couleurs criardes, supposés adaptés à l’intelligence limitée de l’enfant. Maria Montessori privilégie des meubles et des objets semblables à ceux utilisés par les adultes. En les imitant, l’enfant apprendra à s’en servir lui-même, à les manipuler, les démonter et les entretenir.

–> je ne suis pas d’accord, ma fille a une chambre et un espace de vie aménagé Montessori, pourtant elle a appris a marcher avec un pousseur (et pas un trotteur!)qu‘elle adore et qui est de couleur criarde.

Je me souviens en avoir parlé à l’époque avant mon achat, et le pro Montessori m’avait dit que c’était contraire a la méthode qu’il fallait un pousseur en bois. Donc sous prétexte que Maria Montessori a dit que ce n’était pas bien, et même si cela correspond à ma fille je ne dois pas l’acheter c’est ca ? Idiot.

Ma fille cuisine avec moi et pourtant elle adore aussi jouer avec sa cuisine Ikea donc bon Si je t’avais écouté Maria elle n’aurait aucun jouet d’imitation pourtant elle les adores…

 

Je trouve aussi que Montessori est devenu un label bien lucratif pour les marques

On trouve bon nombre de livres et jeux ou de crèches auto-proclamées montessori, et qui pourtant n’ont de montessori que le nom…

Je pense qu’il est indispensable d’écouter son enfant, de s’adapter à lui et de ne pas vouloir suivre comme un mouton une méthode ou une autre. Il y a du bon partout, c’est comme en cuisine, il faut faire votre propre recette l’adapter à votre famille, votre enfant, votre couple.

Et vous qu’en pensez vous ? Vous êtes plutôt d’accord ou pas avec moi ?

Posts created 81

16 commentaires pour “Montessori, ce que je garde, ce que je jette.

  1. Je suis totalement d’accord avec toi, il faut aider l’enfant à se faire confiance, le laisser aller à son rythme.
    Je ne suis pas non plus toute la méthode Montessori. Rosélie a un pousseur, de couleurs criardes, aux chansonnettes redondantes et elle l’adore aussi. Je ne l’empêcherai pas de jouer à ce qui lui plait, tant que ça reste non dangereux pour elle.
    J’adore la voir découvrir le monde qui l’entoure!
    Pour les livres Montessori, il est trop tôt pour dire s’ils ont un quelconque effet. Je peux juste dire que nous aimons, Rosélie, son papa et moi, les aventures de Balthazar et son ours Pépin. Les dessins sont doux, et nous nous y sommes vite attaché. Ce sont les histoires que nous lui lisons le soir, et c’est un moment très agréable !

  2. Je suis plutôt d’accord avec toi. Je suis intimement persuadée des bienfaits de cette pédagogie mais je suis tout à fait persuadée qu’elle doit être adaptée à chaque enfant 🙂 Je te rejoins donc ! Et comme tu le dis en conclusion, maintenant on voit du « Montessori » partout et pour tout. L’intérêt de la pédagogie a été parfois déformé et c’est bien dommage ! Merci pour cet article qui met bien en lumière les piliers de cette pédagogie !

  3. Je lis du Montessorri pour préparer l’arrivée de Mini-Doudou, mais comme toi je l’adapterai suivant mes besoins, mes envies et en fonction de mon enfant. Comme dans toutes les grosses théories il y a du bon et du moins bon ! Chacun met le curseur là ou il le souhaite.

  4. Je ne te surprendrai pas en partageant parfaitement ton avis, hein… J’aime beaucoup les idées de Maria Montessori mais n’en ai pas fait une religion, exactement comme la bienveillance éducative. J’ai pioché ce qui me semblait logique et fécond: motricité totalement libre, accès à tous les objets qui l’entourent, encouragement à l’autonomie. Néanmoins, aucun des jouets de La Bête n’est estampillé Montessori: sa caisse est un bric à brac fait de 95% d’objets du quotidien qu’elle s’est appropriés: couverts en plastique, bouteilles devenues sensorielles, hochets bricolés avec trois fois rien, etc… Elle a aussi son pousseur anti-Montessori qu’elle affectionne beaucoup. Ainsi que quelques jouets (deux ou trois), colorés et musicaux, dont elle se lasse vite. L’essentiel est de voir ce qui profite réellement à son enfant et de savoir faire le tri parmi toutes les préconisations.

  5. ‘ai rarement lu un article aussi sensé que celui ci. Il est top et je suis vraiment 100% d’accord avec vous !!!

  6. Bonsoir,

    Je partage votre opinion. En plus d’être devenu un vrai business, de mon point de vue ça met en évidence à quel point certains parents veulent faire de leurs enfants des singes savants. Il y a peu de temps j’ai vu une maman acheter des lettres rugueuses pour son enfant de juste 1 an!!! Comme s’il allait apprendre à lire. Je rejoins ce que vous disiez concernant « le bon sens ». Alors effectivement certains découvrent tout ça mais si on accorde de notre temps, de notre attention et bien tout parait évident car l’enfant nous montre le chemin, Il nous fait comprendre lorsqu’il est intéressé par certains sujets ou pas, encore faut il l’écouter…

    1. Je suis tout à fait d’accord avec vous… sauf les lettre ma fille a des jeux de bain à coller sur la baignoire avec des lettres elle les adores et connaît son alphabet. Mais elle a 2 ans mais encore une fois écouter son enfant et le chemin s’ouvre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :