L’allaitement prive t-il les pères de quelque chose ?

Aujourd’hui, j’ai envie d’aborder un sujet qui revient de façon assez récurrente dans nos conversations. Oui, c’est bien, tu allaites ta fille, mais tu prives son père de quelque chose.

Je vais vous exposer ici, mon point de vue sur le sujet. Comme tous les sujets que j’aborde ici, et qui sont de ma plume, ils sont totalement personnels.

L’allaitement, prive t-il les pères de quelque chose ?

Je crois que c’est la question, que l’on me posait presque à chaque fois, enfin plutôt à mon Mari…

Bien entendu, d’un point de vue purement objectif, il prive le père de l’acte nourricier. On est bien d’accord, puisque le lait c‘est la mère qui le produit et le donne, sauf si la maman tire son lait.

Mais, est-ce qu’élever un enfant ne se limite qui à le nourrir ? N’avez-vous pas d’autres interactions avec votre tout petit ? Je vous le souhaite sinon, c’est bien malheureux pour Vous.

Très sincèrement, parce que ce n’est vraiment pas mon genre de faire semblant, il est vrai que les 3 premiers mois de votre tout petit avec tous les pics de croissance, qui ne semblent jamais s’arrêter et son besoin de contact, vous allez fusionner.

Mais après tout, on ne qualifie par les 3 premiers mois du bébé de 4e trimestre de grossesse pour rien. Même si ce temps peut paraitre long, il ne dure pas et il vous manquera.
En revanche, le papa peut partager tout un tas d’autres choses avec son bébé, le bain, le portage, les câlins (on parle ici je le rappelle d’un nouveau-né).

À partir des 4 semaines de notre fille, je tirais mon lait pour qu’une fois par nuit son papa puisse lui donner un biberon de mon lait et que je puisse dormir 6 h d’affilée. Très vite, ce biberon a sauté, car ma fille a fait ses nuits à 8 semaines.

Il existe tout un tas de solutions pour que le papa puisse s’investir dans sa relation avec son bébé. A vous de trouver, ce qui correspond à votre trio.

Des bébés beaucoup plus tactiles ?


Ici, je ne sais pas si c’est une conséquence de son allaitement toujours en cours, mais notre petite fille est très tactile et tendre avec moi. Elle arrive encore à s’abandonner dans mes bras, et là, je peux vous dire que je meurs d’amour …

Je passe presque tout mon temps avec ma fille. Nous sommes donc extrêmement proches. Elle l’est tout aussi avec son papa, mais d’une façon très différente. Elle a tissé avec chacun de nous : une relation unique et singulière.

L’allaitement ne lui enlève pas de l’amour pour son père, elle ne l’empêche pas de l’aimer. En revanche, c’est vrai qu’en cas de gros chagrin, c’est dans mes bras qu’elle vient se réfugier… Mais est-ce que c’est la conséquence de l’allaitement où du fait qu’elle soit à la maison avec moi ?

Quoi qu’il arrive, si vous souhaitez allaiter et que vous avez peur de voler quelque chose à son père, sincèrement : qui ne tente rien n’a rien Mon histoire ne vaut pas la vôtre, mais pourquoi ne pas tenter ?

Si vous n’avez pas envie d’allaiter, ou ne pouvez pas, ce n’est pas non plus un souci. Vous pourrez partager tellement d’autres choses avec votre enfant !

Alors chez vous, quel choix avez-vous fait ?

 

Avez-vous aussi un retour positif sur l’allaitement et le papa ?

Posts created 81

15 commentaires pour “L’allaitement prive t-il les pères de quelque chose ?

  1. Voilà une réflexion que je trouve idiote (pas ton article mais cette remarque que tu analyses). L’allaitement ne prive pas les pères car l’allaitement c’est la norme de notre espèce. C’est le lait industriel qui offre la possibilité pour le père de s’incruster dans un domaine, celui de l’alimentation du nouveau né, où normalement il n’a rien à faire.

  2. J’ai allaité et j’allaite encore. C’est une question qu’on ne s’est jamais posés. Comme tu dis, le papa peut partager bien d’autres choses. le nourrisson ne passe pas sa vie au sein 😉

  3. Je suis entièrement d’accord avec toi concernant le nourrisson et la relation avec son papa : ici, le papa avait l’exclusivité pour les changements de couche et c’est presque uniquement lui qui berçait petite costaude quand elle pleurait la nuit. Il ne l’a pas vécu comme une contrainte mais comme de merveilleux moments uniques et magiques auprès de sa fille.
    Ça se complique maintenant : à 2 ans, petite costaude est encore allaitée et malgré un papa très très présent, elle ne souhaite que mes bras et me colle un maximum. Elle refuse que son papa la change, l’habille. Je sais que mon amoureux en souffre. Est ce lié à l’allaitement ? Aucune idée à vraie dire. Mais je souhaite vraiment qu’elle revienne un peu vers son père (sans arrêter l’allaitement bien sûr !)

  4. Je n’ai pas allaité puisque ma fille n’a jamais voulu du sein. Néanmoins Chéri était partant et en comprenait très bien l’intérêt. Il s’est si bien investi pour le reste que je ne pense vraiment pas qu’il aurait ressenti un manque. Et, tu vois, bien que non allaitante, ma fille choisit toujours mes bras pour être consolée ou sécurisée. Elle est bien plus accrochée à moi qu’à son père, probablement parce qu’elle passe bien plus de temps avec moi qu’avec lui.

      1. Les classes sont chargées cette année (malgré le fait que j’enseigne en REP). Les élèves semblent de moins en moins motivés et le niveau fait peur à voir. Rien de bien nouveau, en définitive. Et toi?

  5. Je n’ai jamais compris cette réflexion. Heureusement le rôle du père s’arrête pas a donner à manger a un bébé. Sinon ça voudrait dire que celui de la mère s’arrête a donner a manger également !
    Avec mon allaitement au tire lait, c’est un peu différent quand au partage des rôles, enfin surtout la nuit mais Roxane est aussi proche de papa que de moi. Elle a ses trucs qu’elle ne fait qu’avec lui ou qu’avec moi, et des choses qu’on aura beau faire a l’identique qui ne marchera qu’avec un de nous 2.
    Et quand elle est inconsolable c’est souvent maman qui y arrive parce qu’elle sait que je sus là. Quand je suis pas là, papa y arrive très bien (il doit être dotée de confiance ++ a ce moment là )

  6. Je suis bien d’accird Avec toi! Il faut l’avouer pour notre 1er, Papa Fripouille avait un peu ce discours… Il était en fait mal à l’aise et ne savais pas tellement quoi faire avec un bébé de quelques semaines dans les bras. Alors donner à manger aurait donné un sens, lui aurait donner un rôle précis.
    Finalement il s’y est très bien fait (trop) et a pu profité de son fils et aujourd’hui de sa fille
    En lui donnant le bain, en la berçant, en lui faisant des patouilles ou des chatouilles… Bref tu as bien compris! Il y a de quoi faire à part donner à manger à un bébé!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :