Et si on arrêtait de stigmatiser les pères si souvent ? - Maman Pavlova
Education

Et si on arrêtait de stigmatiser les pères si souvent ?

illustration de la dessinatrice Nathalie Jomard

Un article qui ne parlera peut-être pas à tout le monde, mais qui me tient particulièrement à cœur (comme tout ce que j’écris ici).

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler des pères. Pourquoi ? Parce que je trouve que bien souvent il se font stigmatiser, dans les médias, dans les familles, dans la rue, dans les esprits…

Le père : ce héros de l’ombre

J’ai conscience d’avoir beaucoup de chance, et d’avoir un Mari / Père / Amant / Meilleur ami aimant, attentionné et dégoulinant de paternité.

Mais est-ce qu’il est comme ça, parce que je ne le considère pas comme une aide, mais plutôt comme un binôme, mon égal ? Bien-sur notre temps avec notre fille n’est pas égal puisqu’il travail (dur) pour combler ma perte financière, dans mon nouveau projet de métier.

Je suis donc à 80% du temps seule avec notre petite indienne, et il est là le reste du temps. Je gère donc bien plus que lui tout le quotidien de la maison, le ménage, les repas, le linge etc, mais si c’était l’inverse il le ferait sans soucis et aussi bien que moi (bon sauf les repas mais on peut pas être parfait partout hein ?).

Et vous savez pourquoi ? Parce que je ne pense pas qu’il y est de tache en fonction du sexe. Pire dans mon entourage j’ai beaucoup de supers papas poules et des mères complétement démissionnaires

Petit garçon habillé par sa maman ou son papa

Le père peut être une bonne mère !

Est-ce que pour être un bon parent : il faut être une femme ? Est-ce que pour savoir coiffer sa fille : il faut être une mère ? Est-ce qu’un père au foyer est moins a la hauteur qu’une mère au foyer ?

Si on acceptait un peu que les femmes n’ont pas la toute puissance en parentalité, que des pères on aussi le droit d’être de bonne mère ? Ici à la maison, les supers coupes de cheveux, les tenus canons c’est papa qui s’en charge par exemple !

En cherchant des illustrations pour mon article, je suis tombée sur la BD ci-dessous qui m’a clairement fait sauter au plafond.

Les petites bandes dessinées de Chaunie Brusie, mère de 4 enfants, Chaunie nous présente, via son site Babble, les différences entre les pères et les mères.

Ici mon Papa ours parle de sa famille tout le temps, quand je croise des nouveaux collèges à lui. C’est d’ailleurs, la première chose que l’on me dit.

Les courses ici c’est plutôt mon domaine, comme la bouffe, sinon on mangerait pas vraiment tip top bio équilibré ah ah ! Mais si on fait les menus ensemble il peut sans souci s’en charger ! Mais c’est un truc que l’on considère de toute façon tout les deux comme une corvée.

Encore une fois, tout le monde connait l’existence de sa famille et lui en parle ouvertement …

Je suis archi contre le maquillage sur les enfants, mon Papa ours aussi donc quoi qu’il arrive cela n’arrivera pas chez nous !

Le temps des tête-à-tête entre la petite Indienne et son père sont rares. Nous sommes souvent toutes les deux, ou tous les 3 pour profiter du temps que l’on a ensemble.

Est-ce que vous trouvez cela choquant un père en congés parental ? Vous pensez que les mères sont plus adaptées a ce rôle ? J’aimerais connaitre votre avis en commentaires.

 

10 Comment

  1. Encore une fois, je suis totalement d’accord avec toi! Même vécu ici, Papa poule aussi maternant que moi! Pareil que vous, La Bête passe beaucoup plus de temps avec moi qu’avec son père, vu mon emploi du temps de prof. Cependant, il ne rechigne à aucune tache (hormis la cuisine qui reste également mon domaine). On fait toujours les courses à trois, le ménage à deux, et ses spécialités sont la coiffure et la découpe des ongles de La Bête, choses pour lesquelles je suis nettement moins douées que lui! Cependant, je pense que peu à peu, les papas comme nos modèles se démocratisent, et c’est très bien!

    1. Décidément que de points communs !!! Oui en effet cela se démocratise mais comme je le dis dans mon artcile ok les stigmatises bcp …

  2. Je n’hésite pas à passer le relais car j’ai totalement confiance en lui ! Il y a de bons comme de mauvais parent, homme ou femme pour moi il n’y a pas de différence ! Je considère mon homme comme mon binôme aussi, on se complète. C’est pas que l’issue de secours. Il en fait tout autant voir +. Choquant les petites BD …

  3. J’ai un peu le même papa à la maison et il souffre de cette situation. Il adore parler de notre fille mais souvent on lui parle boulot/bricolage/jeux vidéo alors que ça lui plairait de parler de sa paternité.

  4. un super article dont je m’empresse d’envoyer les illustrations à papa nuage ! à l’arrivée de bébé c’est lui qui a pris un 80%, alors qu’aucun chef de projet de sa boîte ne l’avait jamais fait, alors qu’il gagne le plus gros salaire du ménage (évidemment, argh…), et que dans mon métier (prof), ce sont souvent les mères qui réduisent leur temps de travail. Nous nous réjouissons tous les jours de ce choix, qui en fait un papa épanoui, investi, parfaitement imparfait comme moi et heureux (et plein de purée lui aussi, non mais !). il a fait des émules dans son équipe, de futurs papas qui posent des congés…

    1. Merciii si on a un bébé 2 ce sera sûrement papa en congés parental ici aussi et je me dirige vers un métier de prof…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :