Education

Dans quel limite peut on imposer ses convictions à ses enfants ?

L’autre jour je parlais avec mon mari et il me posait la question « Dans quel limite peu t’on imposer ses convictions à ses enfants ». Pas facile de répondre non ? Est ce que l’on doit élever ses enfants dans nos convictions sans leurs laisser la liberté de choisir ou au contraire on laisse le choix.

Dans cet article je vais vous donner mon point de vue et ma façon de l’appliquer dans l’éducation de notre fille, je serais très curieuse d’échanger avec vous en commentaire pour connaitre aussi votre avis…

Est’il indispensable d’imposer ses convictions ?

Je vais commencer par vous prendre un exemple assez parlant les zoos. Je suis contre la captivité des animaux en général, même si je sais que le but est normalement la sauvegarde la faune (pour les espèces en danger), mais voir un éléphant dans un enclos plus petit que mon appart, alors qu’il sont de grands marcheur et qu’il se balance…

Les éléphants se balançant de droite à gauche ou d’avant en arrière ont ce qu’on appelle une stéréotypie, ou comportement répétitif.

Une stéréotypie est une action (hocher la tête, se balancer, ronger quelque chose, se gratter, etc…) qui est répétée un grand nombre de fois, sans raison ni but apparents. Ces comportements indiquent que l’animal est dans un état de stress, ou d’ennui. Ils apparaissent donc souvent sur des animaux dont les conditions de vie ne sont pas adaptées (enclos trop petits ou mal aménagés, présence de certains autres animaux  »perturbateurs », présence d’humains, etc…).

Ma fille est absolument amoureuse des animaux comme nous, elle n’en a pas peur et veut toujours les câliner (même un lion … !). Quand j’étais enceinte j’avais juré de ne jamais emmener ma fille dans un zoo, qu’elle apprendrais ensuite pourquoi….

Et puis je suis devenue maman…

En novembre suite à notre voyage annulé pour les effluent de Paris, pour cause de maladie de ma fille nous cherchions une activité qui change.

Et si on mettait nos convictions de cotés pour eux ?

Nous voila donc en route pour ce zoo. Une fois sur place, il était pire que dans mes cauchemars… Nous étions les seules visiteurs, les animaux n’étaient pas en forme et les enclos pas franchement adaptés…

Ma fille à travers ses yeux de petite fille de 2 ans était ravie, elle a même pu nourrir les animaux... Mais je ne retournerais plus la bas. On ferra à l’avenir des visites dans des fermes pédagogiques ou les animaux sont respectés et je lui expliquerais en quoi les zoos ne sont pas adaptés…

Une chose est sûr je ne retournerais jamais dans ce zoo de l’horreur, si vous voulez en savoir plus c’est par ici .

Et chez vous comment on gère les convictions ? On laisse le choix ou on impose (quand il sont petit) ?


4 Comment

  1. Même problématique pour les zoos, nous hésitons lourdement, je suis totalement contre mais ma maman voudrait emmener mon fils au zoo de Beauval. Je crois que je vais continuer à lutter jusque lui soit capable de faire un choix: voir des animaux MAIS qui sont prisonniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :