La face cachée de l'éducation bienveillante du côté des parents - Maman Pavlova
Education

La face cachée de l’éducation bienveillante du côté des parents

Souvent, je me marre, quand j’entends les gens me dire que l’éducation bienveillante c’est le choix de la facilité… Vraiment la facilité ?

La face cachée de l’éducation bienveillante

Ce que l’on ne vous dit pas quand on vous parle d’éducation bienveillante, c’est que c’est peut être la plus belle et la plus douce des éducations du monde mais vraiment pas la plus simple à mettre en place.

Alors permettez moi de rire encore (j’ai vraiment envie de rire aujourd’hui !).

Je vais vous donner un cas concret. C’est le soir, la journée A été longue et votre petit bout de chou est très en forme côté expérience et commence À mettre vos nerfs à rude épreuve.

Votre enfant hurle, il se met à tout jeter par terre, demande les bras puis non puis si, se jette par terre (dieu merci elle ne fait jamais ça ici) reste accroché à votre jambe (là par contre elle le fait souvent), bref vous imaginez bien la scène hein ?

La solution de facilité serait de le punir “pour qu’il réfléchisse” (Mais sincèrement, à quoi on pense à 17 mois quand on est isolé et humilié ?)
La solution bienveillante, serait de comprendre que sa journée a été longue, qu’il est épuisé et qu’il a un énorme besoin de se recharger ses batteries émotionnelles.

La dernière fois que ma fille s’est mise à pleurer “comme ça sans raison” un soir après une longue journée. Malgré ma propre fatigue, j’ai pris sur moi, JE ME SUIS ASSISE par terre dans la cuisine À son niveau je lui ai tendu les bras et lui ai demandé “Tu as besoin d’un gros câlin, c’était une longue journée hein ma poupée”. Je l’ai serrée très fort dans mes bras, on a rechargé nos batteries mutuelles et c’était reparti.

Dit et écrit comme cela, tout a l’air simple non ? Pourtant ce qui est écrit entre les lignes, c’est que ce soir LÀ, entendre les hurlements de mon enfant et y réagir de façon positive et calme C’était très difficile que cela m’a demandé énormément d’énergie (que je n’avais déjà plus).

Avant la bienveillance l’indulgence

Ce que l’on ne dit pas souvent sur l’éducation bienveillante, c’est qu’avant d’être capable de l’appliquer à son enfant il faut être capable de l’appliquer à soi-même. Crier un jour car on est à bout de patience ce n’est pas grave , il suffira d’expliquer une fois le calme revenu que vous étiez épuisée et que vous êtes désolée.

Mais cette fois là où vous avez peut-être crié un peu trop fort elle va vous ronger, vous mettre les tripes à découvert. Vous allez vous traiter de mauvaise mère, et passer la soirée à vous morfondre et peut-être même pleurer…

Accepter que c’est dur d’être parent, encore plus d’être bienveillant, soyez indulgent avec vous même et prenez les choses avec de la hauteur, soyez votre propre regard extérieur.

Et pour vous quelles sont les difficultés de l’éducation bienveillante ?

16 Comment

  1. Pour moi la difficulté c’est toute cette fatigue cumulée, qui fait que justement je me retrouve dans tes deux derniers paragraphes…

    Sinon j’essaie d etre au max bienvaillante, a me reprendre quand je sens que ca ne va pas… Mais je suis loin d etre parfait

    1. La perfection n’existe pas et être maman à plein temps c’est épuisant c’est normal ! Sauf que ça on ne te le diras jamais …

  2. A mes yeux l’éducation bienveillante est la plus difficile, au contraire! Cela demande de briser les schémas hérités de nos parents (dont ceux qui menacent le plus de sortir en premier) et de maîtriser parfaitement ses émotions. Les pleurs du soir sont un bon exemple, j’y ai souvent droit. Ma fille est crevée et c’est une éponge émotionnelle: plus je suis crevée, plus elle sera “difficile”. Certains soirs, elle ne fait que pleurer. Ce serait effectivement simple de la gronder, l’ignorer mais non, je la câline autant qu’il le faut, exprime ses émotions “je sais, tu es très fatiguée ma chérie” et les miennes “maman aussi est fatiguée, je sais que tu le ressens”. L’éducation bienveillante demande un sacré recul sur soi, c’est loin d’être simple!

    1. Ah oui c’est bien ce que je dis c’est de loin la plus difficile des éducations mais c’est aussi qui fait des adultes le plus serein ensuite . Mais putain c’est dur !

  3. Je partage vraiment ton point de vue, c’est pas tout les jours facile et l’objectif n’est absolument pas d’être parfait, nous sommes humain avant tout mais de faire de son mieux le plus possible!
    Et en plus c’est quand même beaucoup plus gratifiant. Et la relation de confiance qui se construit en profondeur avec son enfant ça n’a pas de prix 🙂

    1. Oui c’est exactement ça ! Ça n’a pas de prix, mais nous sommes humains avant tout , le droit à l’erreur doit être réciproque. Merci pour ton passage ici

  4. Je viens de lire ton article . Je pense essayer avec mon 4 ans et demi il me pousse souvenr a bout mais hormis le punir je ne sais pas comment my prendre avec lui . Quand il est en crise deja on ne comprends pas pourquoi . On essai de lui parler calmement on essai de lui expliquer mais il tape du poingts dans le mur jette et casse les jouets se met dans des états pas possibles . Alors oui jessai d’être la plus bienveillante possible mais souvent j’en perd mes moyens . Je vais essayer le côté calin qui sait tu vas peux etre me sauver la vie et grace a toi il ny aura peux etre plus de crise du genre a la maison. Bien évidement je reviendrai te donner un retour . Merci beaucoup pour tout tes conseils et tes supers arricles

    1. Merci . Alors ça ne l’empêchera pas d’avoir des crises , mais c’est sur que ça va l’aider à ce calmer . Dailleur ça marche aussi avec les adultes . Quand j’étais ado et que j’étais très en colère , si on le serrais fort ( avec amour ) ça me faisait fondre en larme et relâche la pression . Plein de courage et j’espère vite avoir un retour positif

      1. Moi c’est pas un truc qui marche sur moi . Si je suis en colère il faut que je parte que je me retrouve seule et qu’on me fiche la paix si non comme mon fils je casse tout . Je suis tres rancunière et faut me laisser digerer . Comme je suis comme ca j’ai pensee que c’était le cas de mon fils . Mais apparemment non . Donc oui je vais essayer ta méthode.

Répondre à Maman Pavlova Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :